Jean-Philippe LUIS

Directeur de la MSH de Clermont, USR 3550
Membre du Conseil scientifique de l’Unversité Blaise Pascal
Membre du Conseil Scientifique de l’École des Hautes Études Hispaniques (Casa de Velázquez, Madrid)
Membre du bureau de l’Université Blaise-Pascal
Membre du comité scientifique des revues "Cahiers de civilisation espagnole contemporaine" et "Pasado y Memoria.Revista de Historia Contemporánea"

Projets en cours

- Responsable de l’axe 1 du programme ANR Globiber (2011-2014) : « Le renouveau impérial des États ibériques : une globalisation originale (1808-1930) ? »

- Responsable du programme Région AREC (Acteurs et Réseaux de la Révolution et de la Contre-Révolution en Europe 1789-1848) 2013-2016

- Membre du programme d’action intégré franco-espagnol PHC Picasso, « Monarquia y movilidad social » (Universidad Complutense Madrid).

- Membre du projet de recherche n° HAR2012-32604 (ministère de la recherche espagnol) , "Restauración y monarquía en los orígenes del mundo contemporáneo. España y Europa, 1814-1848", (Direction Pedro RÚJULA LÓPEZ, Universidad de Zaragoza), 2012-2014.

Publications

Accéder aux publications déposés dans l’archive ouverte HAL-SHS.

I. Livres

- OUVRAGES INDIVIDUELS

  • L’utopie réactionnaire : épuration et modernisation de l’État dans l’Espagne de la fin de l’Ancien Régime (1823-1834), Madrid, Bibliothèque de la Casa de Velázquez, vol. n° 21, Madrid, 2002.
  • L’ivresse de la fortune. A. M. Aguado, un génie des affaires, Paris, Payot, 2009.

- DIRECTION UNIQUE D’OUVRAGES COLLECTIFS

  • La guerre d’Indépendance espagnole et le libéralisme au XIXe siècle, Madrid, Collection de la Casa de Velázquez n° 118, 2010.
  • Richard Hocquellet, La revolución, la política moderna y el individu. Miradas sobre el proceso revolucionario en España (1808-1835), edicion de Jean-Philippe Luis, Prensas universitarias de zaragoza, Zaragoza, 2011.
  • Jean-Philippe Luis (dir.), L’État dans ses colonies. Les administrateurs de l’Empire espagnol au XIXe siècle, Madrid, Casa de Velázquez, 2015, 308 p.

- CO-DIRECTION D’OUVRAGES COLLECTIFS

  • Patrick Fournier, Luis P. Martin, Natividad Planas, Institutions et représentations du politique dans l’Europe méridionale (France-Espagne, Italie,XVIIe-XXe siècle), Presses de l’UBP, Clermont-Ferrand, 2006.
  • Marc Favreau, Guillaume Glorieux et Pauline Prévost-Marcilhacy, De l’usage de l’art en politique, Presses de l’UBP, Clermont-Ferrand, 2009.
  • Anne Dubet, Jean-Philippe Luis (dir.), Les financiers et la construction de l’État en France et en Espagne (milieu du XVIIe siècle-milieu du XIXe siècle), Rennes, PUR, 2011.
  • Xavier Huetz de Lemps et Jean-Philippe Luis (éd.), Sortir du labyrinthe, Casa de Velázquez, Madrid, 2012.
  • Avec Jean-Claude Caron, Rien appris, rien oublié ? Les restaurations dans l’Europe post-napoléonienne (1814-1830), Rennes, PUR, 2015.

- OUVRAGES DE VULGARISATION

  • La Guerre d’Espagne, Collection les essentiels, éditions Milan, Toulouse, 2002
  • Avec Jordi Canal, Sophie Baby, Stéphane Michonneau, Mercedes Yusta, Histoire de l’Espagne contemporaine, Paris, Armand-Colin (collection U), 2009 (rédaction de 7 des 21 chapitres de l’ouvrage).
  • La Guerre d’Espagne, Collection les archives de l’histoire, éditions Milan, Toulouse, 2012.

II. Articles

- ARTICLES DANS DES REVUES À COMITÉ DE LECTURE

  • « Une utopie réactionnaire : l’épuration de l’administration dans la dernière décennie du règne de Ferdinand VII 1823-1832) », Mélanges de la Casa de Velazquez, t. XXX (3), 1994, p. 7-35.
  • « La croissance ambiguë du Leviathan dans l’Europe du XIXe siècle : l’exemple de la rationalisation de l’État espagnol », Revue Historique, CCCI/3, 1999, p. 483-506.
  • « La década ominosa (1823-1833) : una étapa deconocida en la construcción de la España contemporánea », AYER, n° 41, 2001, p. 85-118.
  • « Los españoles en Francia : el caso de los españoles de Auvergne », Hispania, Mayo-agosto 2002, t. LXII/2, n° 211, p.597-616.
  • « L’influence du modèle napoléonien en Espagne (1814-1845) », Annales Historiques de la Révolution française,n° 336, avril-juin 2004, p. 199-220.
  • « Considérations pour une histoire de la naissance de la modernité politique en Espagne », La naissance de la politique moderne en Espagne (milieu XVIII-milieu XIXe siècle), Mélanges de la Casa de Velázquez, n° 34 (2), 2005, p.15-26.
  • « Les paradoxes de la politisation dans le fonction publique », La naissance de la politique moderne en Espagne (milieu XVIII-milieu XIXe siècle), Mélanges de la Casa de Velázquez, n° 34 (2), 2005, p. 143-164.
  • « La Guerra de la Independencia y las élites locales : reflexiones en torno al caso sevillano », Cuadernos de Historia Moderna. Anejos, 2008, VII, p. 199-222.
  • « Balance historiográfico del bicentenario de la Guerra de la Independencia : las aportaciones científicas », Ayer, n° 75, 2009, pp.303-325.
  • « Cuestiones sobre el origen de la modernidad política en España », Revista de Historia Jerónimo Zurita, n° 84, 2009, pp. 247-278.
  • « Déconstruction et ouverture : l’apport de la célébration du bicentenaire de la guerre d’Indépendance espagnole », Annales Historiques de la Révolution Française, n° 366, octobre-décembre 2011, pp. 129-151.
  • « El afrancesamiento, una cuestión abierta », Ayer, n° 89, 2012 (2), pp. 89-109.
  • "La Década Ominosa y la cuestión del retorno de los josefinos", Ayer, n° 95/2014 (3), pp. 133-153.

- Articles dans d’autres revues

  • « Libéralisme et fonction publique : l’exemple du Trienio Liberal (1820-1823) », Trienio, n°30, novembre 1997, p. 47-63.
  • « Les oligarchies urbaines et l’État en Espagne durant la première moitié du XIXe siècle », Siècles (Cahiers du C.H.E.C.), n° 7, 1998, p. 43-60.
  • « Nation et contre-révolution dans l’Espagne de la fin du XVIIIe siècle », Siècles (Cahiers du C.H.E.C.), n° 9, 1999, p. 101-114.
  • « Percevoir et décider : le rôle des images et des stéréotypes nationaux dans les relations hispano-françaises à l’époque contemporaine », Siècles (Cahiers du C.H.E.C), n° 20, 2 semestre 2004, p. 3-13. En collaboration avec Antonio Niño Rodríguez.
  • « La France admirée, rejetée et redoutée : la perception de l’Autre dans la diplomatie espagnole des années 1830 », Siècles (Cahiers du C.H.E.C), n° 20, 2 semestre 2004, p. 15-30.
  • « Les dynamiques de la société française sous la Restauration : l’exemple du parcours exceptionnel d’Alexandre Marie Aguado », Nouvelle Société d’Histoire de la Restauration, 2011, p. 175-189.

- COMMUNICATIONS DANS DES ACTES DE COLLOQUES PUBLIÉS

  • « Vivre et survivre en exil : le cas du clergé français émigré en Espagne pendant la Révolution », dans Lucienne Domergue, Georges Lamoine (ed.), Après 89, la Révolution, modèle ou repoussoir ? Toulouse, Presses Universitaires de Toulouse le Mirail, 1991, pp. 89-103.
  • « Le difficile et discret retour des afrancesados (1816-1834) », dans Rose Duroux et Alain Montandon ed., L’émigration : le retour, Actes du colloque international de Clermont-Ferrand, janvier 1998, Clermont-Ferrand, 1999, p. 331-343.
  • « Les trois temps de l’histoire des élites à l’époque moderne et contemporaine », dans Mireille Cebeillac et Laurent Lamoine, Les élites et leurs facettes, Collection de l’École Française de Rome, n° 309, Rome-Clermont-Ferrand, 2003, p. 37-49.
  • « Violences politiques et conciliations en Espagne (1808-1868) », dans Jean-Claude caron, Frédéric Chauvaud, Emmanuel Fureix et Jean-Noël Luc, Entre violence et conciliation. La résolution des conflits sociopolitiques en Europe au XIXe siècle, Rennes, presses Universitaires de Rennes, 2008, p. 287-297.
  • « La familia : una vía para analizar el trauma de la Guerra de la Independencia », dans Fernando Durán López, Diego Caro Cancela (eds.), Experiencia y memoria de la revolución española (1808-1814), Cadix, Universidad de Cádiz, 2011, p. 71-98.

- ARTICLES DANS DES OUVRAGES SCIENTIFIQUES

  • « Le clergé français émigré en Espagne pendant la Révolution », Les révolutions ibériques et ibéro-américaines à l’aube du XIXe siècle, Éditions du CNRS, Paris, 1991, p. 46-58.
  • « Le difficile et discret retour des afrancesados (1816-1834) », dans Rose Duroux et Alain Montandon ed., L’émigration : le retour, Actes du colloque international de Clermont-Ferrand, janvier 1998, Clermont-Ferrand, 1999, p. 331-343.
  • « El proyecto social de los epígonos de la ilustración en España », en J.L. Castellano, J.P. Dedieu y M.V. López-Cordón, La pluma, la mitra y la espada. Estudios de historia institucional en la edad moderna, Madrid, Martial Pons eds., 2000, p. 319-337.
  • « L’artiste, le prince et l’amateur d’art. Art et pouvoir dans l’Europe du début du XIXe siècle », dans J.L. Jam, Les divertissements utiles. Des amateurs au XVIIIe siècle, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise-Pascal, 2000, p. 203-216.
  • « La Contre-Révolution impossible : l’Espagne de 1814 à 1833 », dans, Jean-Clément Martin (ed.), la Contre Révolution en Europe, Presses Universitaires de Rennes, Rennes, 2001, p. 221-229.
  • « La gestión de la memoria de la Guerra de la Independencia por sus actores », dans Sombras de mayo. Mitos y Memoria de la Guerra de la Independencia en España, Madrid, Casa de Velazquez, 2007, p. 431-438.
  • « Une histoire de réfugiés politiques : le clergé français réfugié en Espagne pendant la Révolution Française » dans Anne Dubet, Stéphanie Urdican, Exils, passages et transitions. Chemins d’une recherche sur les marges, Hommage à Rose Duroux, PUBP, Clermont-Ferrand, 2008, p. 25-34, 2007.
  • « España y los modelos occidentales de nacimiento de la política moderna", Fundación Pablo Iglesias, Ciudadanos. El nacimiento de la política en España (1808-1869), Catálogo de la Exposición organizada por la Sociedad Estatal de Conmemoraciones Culturales (Ministerio de Cultura) y la Fundación Pablo Iglesias, Madrid, 2009, pp. 54-69.
  • « Familia, parentesco y patronazgo durante la guerra de la independencia », dans Elisabel Larriba, Armando Alberola Roma (dir.), Las élites y la « Revolución de España » (1808-1814). Estudios en homenaje al profesor Gérard Dufour, Universidad de Alicante, Alicante, 2010, pp. 153-168.
  • « Guerre d’Indépendance et libéralisme : à la croisée de deux rénovations historiographiques » , dans J. P. Luis (dir.), La guerre d’Indépendance espagnole et le libéralisme au XIXe siècle, Madrid, Casa de Velázquez n° 118, 2010, pp. 1-14.
  • Anne Dubet et Jean-Philippe Luis, « Les rois et leurs financiers du XVIIe siècle au milieu du XIXe siècle : les chemins complexes d’une relation nécessaire », dans Anne Dubet et Jean-Philippe Luis, (dir.), Les financiers et la construction de l’État en France et en Espagne (milieu du XVIIe siècle-milieu du XIXe siècle), Rennes, PUR, 2011, pp. 11-29.
  • « La dette publique et la reconfiguration des relations entre les financiers et l’État durant la dernière décennie de l’Ancien Régime espagnol (1823-1834) », dans Anne Dubet et Jean-Philippe Luis, (dir.), Les financiers et la construction de l’État en France et en Espagne (milieu du XVIIe siècle-milieu du XIXe siècle), Rennes, PUR, 2011, pp. 155-174.
  • « Faire fortune sous Ferdinand VII », dans Xavier Huetz de Lemps et Jean-Philippe Luis (éd.), Sortir du labyrinthe, Casa de Velázquez, Madrid, 2012.
  • « Rey, familia y autoridad : otra faceta del papel de la Guerra de la Independencia en el hundimiento del Antiguo Régimen », dans Pedro Rújula y Jordi Canal (eds.), Guerra de ideas. Política y cultura en la España de la Guerra de la Independencia, Madrid, Marcial Pons ed., 2012, pp. 191-210.
  • « Le premier constitutionalisme espagnol et la circulation des modèles politiques dans l ?Europe du début du XIXe siècle » dans Landry Charrier/Karine Rance/Friederike Spitzl-Dupic (éd.), Circulations et réseaux transnationaux en Europe (XVIIIe-XXe siècles), Berne, Peter Lang, 2013, p. 89-102.
  • « Espagne : impulsion extérieure et modèles autochones », dans Sylvie Aprile, Jean-Cleude Caron, Emmanuel Fureix (dir.), La liberté guidabt les peuples. Les révolutions de 1830 en Europe, Seyssel, Champ Vallon, 2013, pp. 184-193.
  • « La fin de l’Ancien Régime en Espagne (des années 1780 aux années 1840) : une crise des élites ? », dans Laurent Coste, Stéphane Minvielle, François-Charles Mougel (dir.), Le concept d’élites en Europe de l’Antiquité à nos jours, Bordeaux, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2014, pp. 187-198.
  • « El final de un imperio : los “ emigrados de América” y el estado monárquico (1809-1830) », dans Gloria Franco Rubio, María Angeles Pérez Samper (eds.), Herederas de Clío. Mujeres que han impulsado la historia, Madrid, Mergablum, 2014, pp. 315-328.
  • « La construcción inacabada de una cultura política realista », dans Historia de las culturas políticas en España y América Latina, t. 1, Miguel Angel Cabrera, Juan Pro (coords.), La creación de las culturas políticas modernas 1808-1833, , Zaragoza/Madrid, PUZ/Marcial Pons ed., 2014, pp. 319-346.
  • Jean-Philippe Luis, "El absolutismo y las cuestión del territorio durante las restauraciones (1814-1833)", en Justo Beramendi y Xosé Ramón Veiga (eds.), Poder y territorio en la España del siglo XIX. De las Cortes de Cádiz a la Restauración, Santiago de Compostela, Universidade de Santiago, 2014, pp. 93-116.
  • « Les médecins de l’Hôtel Dieu au XIXe siècle. La population accueillie », dans Bernard Dompnier (dir.), L’Hôtel Dieu de Clermont-Ferrand. Histoire d’un établissement hospitalier, Clermont-Ferrand, PUBP, 2014, pp. 136-156.
  • « L’Espagne, un vainqueur en trompe-l’œil » dans Laurent Coste (dir.), Le Sud-Ouest, la France et l’Europe à la fin de l’empire napoléonien, Bordeaux, Publications de la MSHA, 2015, pp. 105-118.
  • « D’un empire à un autre » et « Mutations impériales », dans J. P. Luis (dir.), L’État dans ses colonies. Les administrateurs de l’Empire espagnol au XIXe siècle, Madrid, Casa de Velázquez, 2015, pp. 11-18 et pp. 269-274.
  • « Les structures administratives impériales », dans J. P. Luis (dir.), L’État dans ses colonies. Les administrateurs de l’Empire espagnol au XIXe siècle, Madrid, Casa de Velázquez, 2015, pp. 21-40.
  • « La construction d’une catégorie sociale au XIXe siècle », dans J. P. Luis (dir.), L’État dans ses colonies. Les administrateurs de l’Empire espagnol au XIXe siècle, Madrid, Casa de Velázquez, 2015, pp. 59-74.
  • « Aproximación cuantitativa al estudio de la administración pública de Ultramar en el siglo XIX », dans J. P. Luis (dir.), L’État dans ses colonies. Les administrateurs de l’Empire espagnol au XIXe siècle, Madrid, Casa de Velázquez, 2015, pp. 75-96.
  • « Les magistrats d’outremer (1820-1898) », dans J. P. Luis (dir.), L’État dans ses colonies. Les administrateurs de l’Empire espagnol au XIXe siècle, Madrid, Casa de Velázquez, 2015, pp. 189-210.
  • « Les employés. Une horde prédatrice ? », dans J. P. Luis (dir.), L’État dans ses colonies. Les administrateurs de l’Empire espagnol au XIXe siècle, Madrid, Casa de Velázquez, 2015, pp. 227-252.
  • Avec Alvaro Chaparro, « Las circulaciones profesionales en el seno del Imperio : el caso de los magistrados (1875-1898) », dans J. P. Luis (dir.), L’État dans ses colonies. Les administrateurs de l’Empire espagnol au XIXe siècle, Madrid, Casa de Velázquez, 2015, pp. 211-226.
  • Avec Jean-Claude Caron, « Introduction » et « Conclusion », dans Jean-Claude Caron, Jean-Philippe Luis (dir.), Rien appris, rien oublié ? Les restaurations dans l’Europe post-napoléonienne (1814-1830), Rennes, PUR, 2015 pp. 7-17 et pp. 461-466.

- COMPTE-RENDUS DE LECTURE

  • Compte-rendus publiés dans Les Cahiers d’Histoire, les Mélanges de la Casa de Velázquez, XXe siècle et dans les Annales Historiques de la Révolution Française.

- COORDINATION DE NUMÉRO DE REVUES

  • Culture et pouvoir en Espagne (XVI-XXe siècle) , Siècles (Cahiers du C.H.E.C), n° 13, 1er semestre 2001.
  • Identités nationales et relations internationales, France-Espagne XIXe-XXe siècle , Siècles (Cahiers du C.H.E.C), n° 20, 2e semestre 2004.
  • La naissance de la politique moderne en Espagne (milieu XVIIIe-milieu XIXe siècle) , Mélanges de la Casa de Velázquez, n° 34 (2), 2005.

Contact

Jean-Philippe LUIS
04 73 34 65 93
J-Philippe.LUIS@univ-bpclermont.fr