Axe 1 : L’opposition dans la Cité : objets, acteurs, formes

Après s’être longtemps penchés sur les formes culturelles de l’engagement politique (les cris et les gestes, les écrits et les éditions, la chanson, le théâtre, etc.), qu’ils continuent d’observer à travers les lectures militantes, et sur la mémoire des révolutions françaises depuis 1789, les quinze enseignants-chercheurs titulaires et quatorze associés de cette équipe réinvestissent leurs observations dans le champ du social. C’est pourquoi ils s’interrogent sur la construction et la mémoire de la figure de l’ennemi social et politique. Pour se faire, ils choisissent de travailler sur des questions différentes et complémentaires : les noblesses durant la Révolution, l’antiparlementarisme sous la Troisième République, l’étude des réfugiés politiques du XVIIIe au XIXe siècle.

Composition de l’équipe

- Membres titulaires :

Membres associés

  • Mireille Cébeillac, directrice de recherche, CNRS 32
  • Bruno Ciotti, docteur en histoire
  • Aude Erragne, doctorante
  • Benjamin Guichard
  • Adrien Queret-Podesta, docteur
  • Sabine Rousseau, professeure certifiée
  • Françoise Sudi-Guiral, doctorante
  • Nicolas Violle, MCF 14