Actualité

Outils

  • Annuaire
  • Contact
  • Plan du site

Publication : Arrachés et déplacés. Réfugiés politiques, prisonniers de guerre, déportés, 1789-1918

Publication : Arrachés et déplacés. Réfugiés politiques, prisonniers de guerre, déportés, 1789-1918

Arrachés et déplacés.
Réfugiés politiques, prisonniers de guerre, déportés
1789-1918

sous la direction de Nicolas Beaupré et Karine Rance

Alors que c’est souvent à la Seconde Guerre mondiale et à ses suites que sont associées les expériences des déplacements forcés, des internements massifs de civils et de militaires, cet ouvrage propose de placer la focale sur un long XIXe siècle, de la Révolution française aux lendemains de la Première Guerre mondiale. Ce livre a pour ambition de proposer une analyse conjointe et comparée, à la fois diachronique et internationale, de trois grands types d’expériences a priori dissemblables, celles des réfugiés, des prisonniers de guerre et des déportés lors d’un siècle qui vit à la fois ces phénomènes se massifier et — lentement encore — se différencier. Ces trois formes de circulation transnationale contrainte — alors encore comparables à bien des égards — sont caractérisées par un moment d’arrachement qui se déroule dans un contexte de violence (guerre, révolution, crise), suivi d’une migration forcée et d’une implantation provisoire ou définitive. Ces déplacés subissent alors souvent une marginalisation lors de leur séjour dans le pays d’accueil. Ce volume collectif vise essentiellement à comparer des situations qui ont fait l’objet de recherches récemment renouvelées, mais qui continuent à se côtoyer plus qu’à se croiser. C’est donc à cette histoire croisée, à la fois juridique, sociale, culturelle et politique, particulièrement novatrice de l’expérience de l’arrachement et du déplacement forcé qu’invite ce livre.

Publié aux Presses universitaire Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, 2016, papier 20 euros, PDF 12 euros.

Table des matières

http://pubp.univ-bpclermont.fr/publ...

Nicolas Beaupré et Karine Rance
Introduction [texte intégral]
Revisiter l’histoire des expériences du déplacement contraint au XIXe siècle (1789-1918)

PREMIÈRE PARTIE
Les mots et les statuts : représentations et enjeux de désignation

Annie Deperchin
Les déplacés et le droit. L’expérience de la Grande Guerre

Delphine Diaz
Femmes en exil, femmes réfugiées dans la France du premier XIXe siècle. Vers la difficile reconnaissance d’un statut

Philippe Rygiel
Le réfugié dans le droit international durant la seconde moitié du XIXe siècle

Simon Sarlin
Laissés pour compte du Risorgimento ? Les prisonniers de guerre méridionaux dans l’Italie en quête d’unité, 1860-1861

DEUXIÈME PARTIE
Expériences : sort(s) subi(s) et marges de manœuvre

Alan Forrest
Prisonniers de guerre et récits de captivité dans les guerres napoléoniennes

Élodie Duché
L’otium des captifs d’honneur britanniques à Verdun sous le Premier Empire, 1803-1814

Alexandre Dupont
Entre exil et internement, l’originale expérience des carlistes en France, 1868-1876

Alexandre Lafon
Le temps de la capture : permanence et transformation du “regard” combattant ? 1914-1918

Emmanuel Debruyne
Les prisonniers politiques belges et français dans le système carcéral allemand, 1914-1918

TROISIÈME PARTIE
Trajets / trajectoires, identités transitoires / identités aliénées

Philippe Bourdin
Attractions et arrachements, circulations et clôtures à l’heure de la Révolution française

Simon Burrows
Les journaux des émigrés et la communauté française des exilés,1792-1814

Walter Bruyère-Ostells
Les Polonais arrachés à leur patrie : Les “frères du Nord” des dépôts français aux lendemains de l’insurrection de 1830-1831

Pierre Cornu Le rôle paradoxal des convicts dans la construction de l’identité nationale australienne. Le cas de la Tasmanie au XIXe siècle

Landry Charrier
L’émigration allemande en Suisse pendant la Grande Guerre