Publication : Les peintres aux prises avec le décor

Publication : Les peintres aux prises avec le décor

Les peintres aux prises avec le décor.
Contraintes, innovations, solutions.
De la Renaissance à l’époque contemporaine

sous la direction de Catherine Cardinal

S’aventurer dans la réalisation d’un décor intérieur ou extérieur exige des peintres de s’adapter aux données du lieu et de répondre souvent aux obligations formulées par les commanditaires. De ce faisceau de contraintes surgissent des solutions et parfois des innovations. Dans le présent volume, des historiens de l’art engagent des questionnements sur les difficultés rencontrées par les peintres de l’époque moderne et les artistes contemporains aux prises avec le décor. Après une introduction mettant en lumière l’histoire de l’expression “art décoratif” et celle de la notion d’“arts décoratifs”, le sujet est abordé à travers l’examen de réalisations précises comme le Grand Palais ou le Pont Neuf empaqueté, l’étude de peintres-décorateurs tels Jacques de Lajoüe, l’observation de mises en images suggestives, par exemple la peinture d’architectures, la figuration du temps. L’ouvrage réunit les actes d’une journée d’études s’inscrivant dans le programme de recherches du Centre d’Histoire “Espaces et Cultures” de l’université Blaise-Pascal (Clermont-Ferrand).

Table des matières

INTRODUCTION
Catherine Cardinal

PRÉAMBULE
Art décoratif et notion d’arts décoratifs : brève histoire et essai de définition

Laurence Riviale

PREMIÈRE PARTIE : Les peintres et la visualisation d’un discours

Gwenn Gayet
Tableaux et décor dans les demeures privées du xviie siècle. L’exemple de la chambre de réception de l’hôtel Martial de Grandseigne et sa thématique de l’Amour

Catherine Cardinal
Allier l’effet décoratif et la lisibilité du discours dans les décors peints du XVIIe siècle. Regards sur la figuration du Temps

Pierre Sérié
Bavardages sous la contrainte, bavardages dans la contrainte : décorer l’architecture “Beaux-Arts”. Les frises narratives du Grand Palais, à Paris

DEUXIÈME PARTIE : Les peintres et l’intégration du décor au lieu

Annie Regond
De la suggestion à l’illusionnisme. La représentation de l’architecture en peinture murale au Moyen Âge et pendant la Renaissance, exemples pris en Auvergne

Yoann Groslambert
L’ornementation intérieure au XVIIIe siècle : l’implication de Jacques de Lajoüe (1686-1761) dans l’art rocaille

TROISIÈME PARTIE : Les peintres et le recours à une collaboration technique

Jean-François Luneau
Une coopération exemplaire : Luc-Olivier Merson (1846-1920), peintre-décorateur et Eugène Oudinot (1827-1889)

QUATRIÈME PARTIE : Innovations décoratives contemporaines

Marianne Jakobi
Qu’est-ce qu’un décor monumental in situ dans les années 1980 à Paris ? Remarques sur Les Deux Plateaux de Buren et Le Pont-Neuf empaqueté de Christo

Martial Déflacieux
Le titre comme élément décoratif dans la pratique contemporaine : exemples issus du FRAC Aquitaine et du CAC La galerie à Noisy-le-Sec

CONCLUSION
Annie Regond

Lire l’introduction

Lire le préambule

Commander l’ouvrage
Presses universitaires Blaise-Pascal
ISBN PDF 978-2-84516-718-6, 7.50 euros