Archives

Outils

  • Annuaire
  • Contact
  • Plan du site

Rien appris, rien oublié ? Restaurations dans l’Europe postnapoléonienne (1814-1830)

Rien appris, rien oublié ? Restaurations dans l'Europe postnapoléonienne (1814-1830)

Lundi 7 et mardi 8 octobre 2013

« Rien appris, rien oublié », la célèbre formule de Talleyrand à propos des émigrés rentrés en France après la Révolution ou l’Empire s’appuyait sur la volonté de revanche des partisans de l’Ancien Régime qui, pour une part, revendiquaient le rétablissement pur et simple d’un statu quo ante bellum. Cette image était confortée par leurs opposants « patriotes » qui trouvaient là un moyen aisé de stigmatiser l’expérience politique de la restauration de la monarchie. Or, ce retour espéré ou dénoncé d’un retour à l’ordre ancien qui touche une bonne partie de l’Europe était impossible à cause des mutations que les sociétés avaient connues depuis un quart de siècle et de l’ouverture brutal de l’espace politique européen aux idéologies les plus variées. Par conséquent, les restaurations, parfois à leur corps défendant, furent aussi des terrains d’expériences politiques nouvelles. Chacune de ces expériences variait en fonction du degré et des modalités d’écoute et de représentation de l’opinion publique, de l’ampleur des mutations sociétales et du poids de chaque État dans les rapports de force sur l’échiquier politique européen. Le premier des deux colloques sur « Les Restaurations dans l’Europe post-napoléonienne » proposera un bilan historiographique et une approche nationale et comparée des restaurations, s’interrogeant en particulier sur la capacité de ces expériences à devenir des moments de « modernisation » politique et économique des États et des sociétés européennes.

Programme du colloque international

Lundi 7 octobre 2013

- 9h Accueil par Mathias Bernard (PRÉSIDENT DE L’UBP), et Philippe Bourdin (DIRECTEUR DU CHEC)
- 9h15 Introduction du colloque par Jean-Claude Caron et Jean-Philippe Luis

Historiographies nationales : débats, controverses, réévaluations

- 9h30 Volker Sellin UNIVERSITÉ D’HEIDELBERG La Charte constitutionnelle et les restaurations du dix-neuvième siècle
- 10h Irène Herrmann UNIVERSITÉ DE GENÈVE La Restauration suisse : variations sur le concept de réaction ?

- 10h30-10h45 Pause

- 10h45 Fabrice Bensimon UNIVERSITÉ PARIS SORBONNE Radicalisme, contestation et mobilisations populaires en Grande-Bretagne, 1810-1820
- 11h15 Anna Karla UNIVERSITÉ HUMBOLDT DE BERLIN/EHESS Retour en arrière ou repos nécessaire ? La Restauration dans l’historiographie allemande, du XIXe au XXIe siècle
- 11h45 Pierre Triomphe UNIVERSITÉ MONTPELLIER 3 La Restauration, une expérience historique au service d’un projet politique
- 12h15 Débat 12h30-14h Déjeuner

Lectures à chaud : un passé qui ne passe pas ?

- 14h Bernd Klesmann UNIVERSITÉ DE COLOGNE Comptes rendus sur la Révolution : l’historiographie française vue par les auteurs du Constitutionnel, 1815-1830
- 14h30 Corinne Legoy Université d’Orléans Comment justifier la Restauration après la tourmente révolutionnaire ? Affres et voies d’une “redéfinition” de la notion de légitimité
- 15h Natalie Petiteau UNIVERSITÉ D’AVIGNON 1814-1815 dans les mémoires anti-napoléoniens et royalistes
- 15h30 Débat

- 15h45 Pause

- 16h Pedro Rújula UNIVERSITÉ DE SARAGOSSE La “Restauration” comme mythe contre-révolutionnaire
- 16h30 Olivier Tort UNIVERSITÉ D’ARTOIS Le mythe du retour à l’Ancien régime sous la Restauration
- 17h Andoni Artola UNIVERSITÉ DU PAYS BASQUE Le Trône et l’Autel. Les faux-semblants de la propagande royaliste en France et en Espagne, 1814-1830
- 17h30 Débat

Mardi 8 octobre 2013

La querelle des Anciens et des Modernes

- 9h30 Matthjis Lok UNIVERSITÉ D’AMSTERDAM L’oubli dans la Restauration française et néerlandaise : une étude comparative
- 10h Pierre-Marie Delpu UNIVERSITÉ PARIS I/UBP De l’État muratien à l’État bourbon : la transition de l’appareil d’État napolitain sous la Restauration
- 10h30 Débat

- 10h45 Pause

- 11h Emilio La Parra UNIVERSITÉ D’ALICANTE Ferdinand VII : un symbole de la restauration européenne ?
- 11h30 Gonzalo Butrón Prida UNIVERSITÉ DE CADIX La résistance libérale dans le Cadix de la Restauration (1823-1828)
- 12h Débat

- 12h30 - 14h Déjeuner

- 14h Bertrand Goujon,UNIVERSITÉ DE REIMS – CHAMPAGNE-ARDENNE. Distinguer et intégrer ? Anoblissement et nouvelles élites économiques en France (1814-1830)
- 14h30 Francis Démier, UNIVERSITÉ PARIS OUEST – NANTERRE – LA DÉFENSE. D’Adam Smith à Villèle : les contradictions de la politique économique dans la France de la Restauration
- 15h Débat

- 15h15 Pause

- 15h30 Claude Brelot, UNIVERSITÉ LYON 2. Le “milliard des émigrés”, un mythe ?
- 16h Emmanuel Larroche, UNIVERSITÉ PARIS OUEST – NANTERRE – LA DÉFENSE. Faire la guerre sous la monarchie restaurée : processus de décision, légitimité de la discussion
- 16h30 Débat et conclusion du colloque

A télécharger