Archives

Outils

  • Annuaire
  • Contact
  • Plan du site

La maison : les usages publics d’un espace privé, de l’Antiquité à nos jours

La maison : les usages publics d'un espace privé, de l'Antiquité à nos jours

Résumé de la journée

La dichotomie espace public / espace privé a souvent été discutée à travers des approches variées, qu’elles soient historiques sociologiques, politiques, ou encore psychologiques. L’allemand J. Habermas fut parmi les premiers à employer la notion d’ « espace public », qu’il associe étroitement à l’organisation politique et sociale de l’État. P. Ariès et G. Duby ont, eux, choisi de s’appuyer sur le constat simple que, bien que la vie privée et l’intimité sont des notions revendiquées avec la montée de la bourgeoisie au XIXe siècle, « de tous temps et partout, s’est exprimé dans le vocabulaire le contraste […] qui oppose au public […] le privé ». Plusieurs colloques et journées d’études (Gherchanoc 2006) ont affiné le questionnement en appréhendant l’espace privé particulier qu’est la maison comme un lieu de sociabilité. La notion de public renvoie fondamentalement à celle d’État et concerne le peuple dans son ensemble. Elle se veut l’opposé de la notion du privé, qui se définit comme un espace destiné au particulier, propre à chacun et où le public n’est généralement pas admis. Il a été choisi d’aborder ces notions, au prime abord antagonistes, à travers un espace particulier, celui de la maison. Si la maison est souvent considérée comme le lieu privé par excellence, elle est également un lieu où s’exercent de nombreuses activités publiques : activités professionnelles, pratiques sociales, culturelles et religieuses. Le parti pris a été de centrer la question autour des activités professionnelles pratiquées au sein de cet espace privé qu’est la maison, dans une perspective diachronique et multidisciplinaire à l’échelle de l’Europe occidentale.

Deux axes thématiques sont proposés :

  • comment identifier un espace « professionnel » – donc public ? – au sein de la maison ?
  • de quelle façon une profession peut-elle s’insérer dans un espace privé ?

Comité Scientifique
-  N. Beaupré (Mcf. Histoire Contemporaire)
- Ph. Bourdin (Pr Histoire Moderne)
- C. Breniquet (Pr Histoire de l’art et archéologie antique)
- D. Carraz (Mcf Histoire Médiévale)

Comité d’organisation T. Areal, F. Baret, S. Chabert, M. Delpy, A. Ducreux, A. Fauchon, O. Hébert (Doctorants du CHEC)

PROGRAMME

Matin

8h30 : Accueil des participants

8h45 : Ouverture de la journée

Philippe BOURDIN (Directeur du CHEC) Eric LYSØE (Directeur de l’Ecole Doctorale LSHS)

9h : Introduction

Florian BARET, Oriane HÉBERT (Doctorants CHEC)

1ère session - Modérateur Ph. Bourdin

9h30 : Renaud BUEB (HDR, Université de Franche-Comté) L’atelier au XIX° siècle : un espace juridique en voie d’ouverture.

10h00 : Manuel MORENO ALCAIDE (Université de Grenade) La petite ligne entre l’espace public et l’espace privé. La domus romaine comme un lieu du représentation : l’example de la Casa 1 de Cosa (Ansedonia, l’Italie)

10h30 : Pause

2ème session - Modérateur C. Breniquet

11h00 : Georgios SANIDAS (Mcf, Université de Lille) Habitation et travail en Grèce ancienne : espace et artisanat dans l’habitat urbain.

11h30 : Emilie TOMAS (Université de Picardie) La maison rurale insulaire du second Moyen Âge : un espace d’activités

12h00 : Dicussions

12h30 : Buffet offert aux communicants

Après-midi

3ème session - Modérateur D. Carraz

14h00 : Diego DELEVILLE (Université de Grenoble) Entre table de crédit, habitation et bâtiment public, la casane lombarde aux derniers siècles du Moyen Âge.

14h30 : Nelly FAURE (Université de Clermont II) Châteaux du XIXe siècle entre vie privée et vie publique.

15h00 : Pause

15h30 : Matteo CASSANI SIMONETTI (Université de Bologne) Home and cities in the salon of vices and virtues in minerbi’s house in fferrara. The Conception of a Domestic and Urban Landscape in the Piero Bottoni’s Project

16h00 : Discussions

16h30 : Conclusions Thomas AREAL (Doctorant CHEC)