Publications

Outils

  • Annuaire
  • Contact
  • Plan du site

Jeunesse et pouvoirs à l’époque contemporaine (XIXe et XXe siècles)
sous la direction de Jean-Claude Caron

Jeunesse et pouvoirs à l'époque contemporaine (XIXe et XXe siècles)

Siècles, Cahiers du CHEC n° 28 (2008)

Consulter la revue en ligne dans Revues.org

Jeunesse et pouvoirs à l’époque contemporaine (XIXe et XXe siècles)

L’histoire n’a pas raté la thématique de la jeunesse. Même si elle apparaît parfois à la remorque de la sociologie ou de la psychologie qui en ont fait une catégorie épistémologique et heuristique majeure, elle a, non sans tâtonnements ni hésitations, pris à bras le corps l’objet jeunesse et l’a ausculté sous toutes les coutures. Ainsi, les communications réunies dans ce numéro illustrent, chacune à sa manière, la multiplicité des regards qui se focalisent sur des jeunes qui, quels que soient leur origine et leur devenir social, sont perçus comme une catégorie à la fois dangereuse et prometteuse, mais aussi à l’occasion comme une catégorie à conquérir, voire à soumettre par la force. Car la relation de « la jeunesse » – ainsi définie par les mots des autres - aux différents pouvoirs est équivoque : en face du jeune conquérant, du type « Rastignac », décrit par certaines contributions, apparaît la du jeune soumis à un contrôle de différentes institutions, pas toujours bienveillantes envers une classe d’âge associée de tout temps à l’idée de déviance. Famille, justice, partis, syndicats, patronages, clubs sportifs, réformateurs sociaux : cet inventaire - susceptible d’enrichissements nombreux et variés – donne à voir combien « la jeunesse » est soumise à des contrôles et des enrôlements, est l’objet d’enjeux permanents et renouvelés, et constitue bien un « objet social » dont la transformation en sujet autonome ne se fait pas sans contrainte…

Table des matières

Édité par les PUBP, ISBN 978-2-84516-410-9, 11 euros.